DIY : apprentissage de la botanique pour Pâques

Voici typiquement une pratique pédagogique d’opportunité ! Inventée en 15 secondes devant le rayon du supermarché, je suis convaincue de l’intérêt pour mon fils de 2 ans. 🙂

C’est bientôt Pâques

Du coup, les rayons des magasins sont plein de chocolats et autres poules et fleurs de printemps. En faisant mes courses, je suis tombée sur une collection de pots en forme de lapin (ou poule au choix) aux couleurs printanières, déjà pourvus d’une petite plante sur le point de fleurir.DIY-paques-fleursUn peu kitch mais trop mignon ! En tout cas, mon fils était super content du cadeau.

A trouver en ce moment chez Lidl, pour 2,99€.

L’intérêt du jardinage

Outre la décoration temporaire, qui annonce l’arrivée du printemps, la petite plante qu’il faudra arroser et que l’on regardera fleurir représente un véritable apprentissage.

  • Nous avons regardé et touché : cela développe le sens de l’observation.
  • Nous arrosons une fois par jour : cela demande un travail régulier, nécessitant de la discipline
  • Nous observons l’évolution des boutons en fleurs : cela accroît la patience et cultive l’attention

En résumé, s’occuper d’une petite fleur développe de nombreuses compétences utiles dans tous les domaines, et ce de manière agréable et ludique, et enseigne dès le plus jeune âge le respect et l’amour de la nature !

DIY : fabriquer une cuisine pour enfant avec deux tables de chevet

DIY-cuisine-enfant-avant-apresL’idée a germé sur Facebook, quand j’ai vu passer dans mon fil d’actualité, la photo d’un grand meuble télé transformé en cuisine par la maman pour sa fille. Il y avait tout, y compris le four micro-onde et le lave-vaisselle ! Et comme j’ai toujours aimé bricoler, j’ai immédiatement eu envie de m’y mettre. C’était donc parti pour un « DIY » comme on dit, à savoir un « Do It Yourself », ou « Fais-le toi-même ».

Faute de place (surtout pour laisser une bonne partie du salon au circuit de voitures), j’ai opté pour une taille plus réduite et modulable : les tables de chevet, trouvées sur le bon coin au prix de 10€.

J’en profite pour remercier publiquement le collègue et ami qui m’a donné un coup de main et prêté des outils (ça fait plein de bruit et ça fait peur ! 😀 ).

Étapes de la fabrication

En premier lieu, j’ai ajouté une plaque de médium à l’arrière des deux tables de nuit, pour représenter le mur (ou plutôt la crédence) à l’arrière de mon petit mobilier de cuisine. La découpe se fait sur-mesure dans n’importe quel magasin de bricolage, et le coût doit avoisiner les 8€. J’ai ensuite collé la plaque avec du « ni clou ni vis » directement sur le fond du chevet et j’ai planté quelques clous tout le tour.

Préalablement poncées, les tables ont été peintes avec une peinture acrylique dont les couleurs sont en harmonie avec la décoration de mon salon. J’ai passé 4 couches, pour être certaine de la durabilité (la délicatesse n’est pas le fort de mon fils).

Ensuite, j’ai parcouru les magasins de bricolage et de loisirs créatifs pour trouver des idées et des éléments pour accessoiriser la cuisine à mon goût. J’ai également pioché dans les chutes de mosaïque qui restaient à la fin des travaux de ma propre cuisine.

Le bloc évier / réfrigérateur

Première partie de la cuisine : un évier avec son robinet, un plan de travail, un espace sous évier et un réfrigérateur.

DIY-cuisine-enfant-evier-robinetL’évier est en fait un petit saladier acheté chez Gifi pour 4,50€. Il a fallu découper un trou sur le dessus de la table de chevet à la scie sauteuse. Le saladier est maintenu avec de la colle « ni clou ni vis ». J’ai choisi de l’excentrer pour laisser un petit plan de travail à droite.

L’espace sous-évier est camouflé par un rideau et abrite les « produits ménagers » (pensez à récupérer des cosmétiques vides).

Le réfrigérateur est tout simplement le tiroir, qu’il a fallu descendre d’un étage – pour laisser la place à l’évier.

Le bloc cuisson

Deuxième partie de la cuisine : la plaque de cuisson, le four, le placard de rangement.

DIY-cuisine-enfant-cuisiniere-gazLe plateau est reconverti en table de cuisson. De la peinture blanche matérialise la zone : le carré est délimité par de petites baguettes plates, afin d’éviter les bavures. Des disques de medium 5mm font figure de plaques chauffantes.

La batterie de cuisine est constituée de spatules de cuisine pour enfant (achetées dans un magasin spécialisé) et de cuillères doseuses – pour sucre, farine, etc. (achetées aux puces).

Dans le placard de rangement, j’ai ajouté deux petites corbeilles en plastique, achetées chez Gifi à 1€ pièce.

DIY-cuisine-enfant-four

Le tiroir est ici resté à sa place et sert de four. J’ai peint en noir ce qui représente la vitre sur la face du tiroir, ainsi que le fond à l’intérieur. Une grille récupérée à la déchetterie et taillée sur mesure finalise le tout. Les poignées (y compris celle du réfrigérateur) viennent de chez Ikea pour 6€ les deux.

Et les bons gâteaux sont cuits dans de petits moules en aluminium que je tiens de ma grand mère !

Les détails, les astuces

DIY-cuisine-enfant-details-astucesL’horloge est construite avec un rond de médium d’une épaisseur de 5mm, peint en noir. Les chiffres ont été achetés chez Cultura pour 2€ les 24 chiffres. J’ai fabriqué des aiguilles avec un cure-dents coupé en deux !

J’ai trouvé le robinet au rayon étagères de mon magasin de bricolage. Les poignées sont en fait les boutons des tiroirs en bois que j’ai recyclés. Pour indiquer eau chaude / froide, j’ai simplement pioché dans les gommettes de mon fils. 🙂

Les deux crédences ont été crées avec les chutes de mon propre carrelage, joint compris.

Les interrupteurs de la plaque de cuisson sont des boutons de poignées de portes de cuisine, en vente chez Ikea au prix de 5€ les 2. Pour ma part, il s’agit d’une récupération sur un meuble dont les poignées ont été changées.

Les crochets auxquels on accroche les casseroles sont issus du magasin de bricolage. Ils sont fixés sur un champlat peint en gris (mélange maison de mon noir et de mon blanc) sur lequel j’ai passé une couche de peinture métallisée, qui me restait des loisirs créatifs d’une autre vie.

Mamie a cousu le rideau, le torchon et la manique. Papou a fabriqué la cuillère en bois.

Les provisions et la rangement

DIY-cuisine-enfant-provisions-table-placardJ’ai acheté de la vaisselle aux puces pour quelques euros : les assiettes sont des dessous de verre, la cafetière une petite saucière, etc.

Le panier de légumes était vendu chez Gifi avec tous ces ingrédients pour 4,50€. J’ai récupéré quelques petites boites et échantillons, j’ai recyclé les dosettes de lait en poudre en boites de conserve en ajoutant quelques lentilles, …

Et tout ce bazar se range dans un meuble assorti, qui fait office de placard ET de table. Il était disponible à 12€ chez Gifi.

 

Et voilà, une cuisine pour enfant, fabriquée de mes mains – et je ne vous cache pas que je ne suis pas peu fière !! (en gros, je vous dis que je me la pète :p ) – pour un coût plus que modique. Pensez à laisser un commentaire pour dire ce que vous en pensez et à partager sur les réseaux sociaux !

Fruits et légumes de Décembre

L’hiver approche à grand pas ! Nous avons besoin de faire le plein de vitamines et je vous conseille une alimentation équilibrée en fruits et légumes pour ce mois de décembre, afin de pouvoir profiter pleinement des gourmandises des fêtes de fin d’année !! 😀

fruits et légumes de decembre

Pour les grands, vous jetez dans une cocotte minute une viande à bouillir (porc ou bœuf), avec un oignon, un poireau, trois panais, trois carottes, le tout coupé grossièrement, vous recouvrez d’eau avec une feuille de laurier, vous faites cuire longtemps pendant que vous jouez avec bébé et c’est gagné !

Côté saveur, mon petit garçon adore l’avocat et le kaki. N’hésitez pas à leur faire tester ! 🙂

Fruits et légumes d’octobre

Avec la rentrée, les premiers virus, les travaux à la maison… cela fait déjà un mois que je n’ai rien publié !

Alors ne perdons pas les bonnes habitudes, et comme c’est à la fois gourmand, écologique et économique, voici la planche des fruits et légumes de saison pour ce mois d’octobre :

fruits et légumes de saison octobre

On retrouve la créatrice de ce dessin sur Facebook.

Fruits et légumes de septembre

Dans l’esprit « bio » et naturel, il est indispensable de manger les fruits et légumes de saison. En plus, c’est très économique !

Voici une illustration qui met en image les fruits et légumes du mois de septembre : artichaut, brocolis, carotte, cèpe, navet, poivron, aubergine, betterave, blette, courgette, courge vont être dans nos assiettes ! Pour la courge, je vous recommande la Butternut, qui se cuisine avec simplement une gousse d’ail, sans nécessité d’ajouter de la crème ou du fromage… 😉 Et pour les fruits : raisin, pomme, poire, prune.

fruits et légumes de septembre

Source : blog de Claire Sophie

WeMoms : l’application pour les Mamans !

wemoms1La « veille » que je suis a souvent pratiqué les forums pour discuter avec d’autres femmes, d’abord du désir d’enfant, puis ensuite de la manière d’élever ou soigner son enfant. Facebook a pris le relais avec ses groupes, et voilà qu’on passe aux applications sur smartphone ! Ha, la technologie ne cesse d’évoluer… :p

 

WeMoms

J’avoue que je ne sais pas du tout si une concurrence existe, je suis tombée sur une pub pour cette application, et j’ai eu envie d’essayer. Elle est disponible gratuitement sur AppStore et Android, il n’y a pas de pub. Une expérience utilisateur qui commence donc très très bien, si ce n’est une question en arrière plan : quel est donc le modèle économique ? Parce que si c’est gratuit et non financé par la pub, c’est que c’est moi le produit…

wemoms2

Le positionnement est plutôt sympa : une charte graphique dans les pastels qui va bien avec le thème, sans tomber dans le « cul-cul ». Une inscription simple, une navigabilité facile :

  • une page avec le fil des questions les plus récentes
  • un onglet pour les notifications (réponse à ma question, commentaires sur une question que je suis, un « j’aime » sur un de mes commentaires)
  • un onglet pour mon profil (mon compte, liste des questions que j’ai posées)
  • un bouton pour une nouvelle question.

Dans le fil d’actualités, on voit le nom de la maman, l’âge et le prénom de ses enfants, la distance qui nous sépare, sa questions et le nombre de réponses qu’elle a obtenues.

Bilan du test et améliorations possibles

Cette application répond à un besoin essentiel : les doutes et questionnements qui assaillent une maman demandent compassion et partage. On y trouve de bonnes astuces, des conseils, du soutien moral…

wemoms3

La première caractéristiques de l’application WeMoms, qui peut être perçue par les bavardes comme une contrainte est la limite du nombre de caractères. Si vous préférez, elle se comporte un peu comme Twitter : il faut être succincte, aussi bien dans sa question, que dans sa réponse ! Personnellement, j’y vois plutôt l’avantage de la concision, et évite les romans fleuves… à condition de ne pas tomber dans le langage SMS pour essayer de gagner des caractères (désolée, je fais une allergie 😉 ).

J’ai interrogé quelques Moms, directement sur l’application WeMoms, pour savoir ce qu’elles en pensaient. Globalement, toutes sont ravies (notamment sur l’aspect utilité et convivialité de l’application WeMoms), mais feraient bien quelques suggestions à l’éditeur, que je reproduis ici :

  • pas assez « réseau social » : on ne peut pas faire une recherche géographique pour trouver les Moms près de chez nous, ou ajouter en contact les Moms avec qui on ressent une affinité, pas de fonctionnalité du type « message privé »
  • pas assez « encyclopédique » : il n’y a aucun classement des questions, tout est chronologique, on ne peut pas non plus faire une recherche pour voir si une question du même type a déjà été posée (et les réponses qui vont avec)
  • pas assez enrichi : on ne peut pas publier une photo ou recommander un site web

Si je peux me permettre quelques explications ou commentaires (et si l’éditeur veut corriger / compléter, il est le bienvenu), les voici.

L’ajout de photo me semble en effet être la fonctionnalité manquante : le petit bouton sur le coude de bébé, l’aménagement de sa chambre, … on touche du doigt le quotidien des mamans et les échanges pourraient être intéressants. Peut-être est-ce un problème de modération ? De surcharge (une photo pèse lourd par rapport à du texte seul) ? L’ajout de liens doit, quant à lui, être bloqué à cause de la publicité…

Pour le sommaire ou la fonctionnalité « recherche », je pense que c’est un choix délibéré pour créer du contenu et rendre l’application dynamique : tant que l’on n’archive pas, on est obliger d’échanger, de communiquer. Personnellement, je trouve qu’on réinvente l’eau tiède à chaque fois, mais c’est surement la raison d’être de l’application…

Enfin, pour le côté réseau social, je n’ai pas d’opinion. Peut-être l’éditeur a-t-il une volonté de se démarquer sur ce point ? Être autre chose que Facebook… C’est vrai que parfois, on se dit : « Elle, je m’en ferais bien une copine ! ». Parfois, surtout quand on est maman solo, on aimerait bien rencontrer des mamans à proximité… Idée à étudier !

En mode « boule de cristal »

Une dernière chose : en tant que « vieille » d’internet, j’ai vu maintes fois se répéter le cycle de vie de l’échange social. A l’enthousiasme et la tolérance du début, succèdent souvent quelques commentaires acerbes et donc la création de sous-groupes qui s’opposent parfois sur le fond, le plus souvent de manière affective. Ce comportement est corrélé à l’âge du support : les « anciens » se sentent « à domicile » et prennent parfois de haut les nouveaux arrivants, des « normes » sont établies et qui ne les respecterait pas serait exclu. Bref, cette pseudo-analyse sociale n’a absolument rien à voir avec WeMoms en particulier, je lui souhaite donc de beaux jours devant elle !! 🙂

Le co-voiturage avec BlaBlaCar

Juillet-août, c’est l’été et les grandes vacances. 🙂 Avec la marraine de mon fils, nous avons décidé d’aller faire un petit tour à Milan pour visiter l’Exposition Universelle. Le trajet était assez long pour être un peu coûteux, notamment en tenant compte du tarif du Tunnel du Mont Blanc : l’idée de partager les frais grâce au co-voiturage avait ainsi germé !

Inscription sur BlaBlaCar

BlaBlaCar-logoJ’ai utilisé l’application pour Android BlaBlaCar.

L’inscription est extrêmement simple, comme d’habitude on fournit quelques coordonnées dont un mail valide et un numéro de téléphone portable pour que les personnes puissent prendre contact avec le conducteur.

Et pour le paiement, on doit renseigner ses coordonnées bancaires au format IBAN.

Vous devez aussi indiquer le modèle et le niveau de confort de votre véhicule. Quelques options sont disponibles : vous pouvez préciser si vous êtes fumeur, si vous autorisez les animaux ou encore si vous êtes bavard ! 🙂

Parcours sur BlaBlaCar

Une fois inscrit (immédiat), on peut proposer un parcours en donnant la ville de départ et la ville d’arrivée. Vous pouvez même être précis et indiquer un lieu de votre choix (Mairie, centre commercial…).

L’application BlaBlaCar vous propose ensuite des ville-étapes. N’hésitez pas à les renseigner, sauf si vous êtes très pressé, car cela multiplie vos chances de trouver des co-voitureurs ! Attention toutefois : cela peut vous obliger à sortir de l’autoroute ou à faire un détour dans une ville que vous ne connaissez peut-être pas…

Vous pouvez renseigner aussi la taille des bagages admis : pensez-y ! Si vous êtes déjà chargé, vous ne pourrez pas ajouter les bagages de vos co-voitureurs.

Bonne idée : pour nous les femmes, surtout pour les mamans avec leur bébé, vous pouvez définir que vous n’autorisez que les passagers femmes.

co-voiturage

Prise de contact via BlaBlaCar

Les autres utilisateurs ont la possibilité de vous poser des questions, dont l’affichage est public. Cela vous permet de donner des précisions utiles pour tout le monde.

Ensuite, vous recevez un message (texto ou mail suivant vos paramètres de notification) pour toute nouvelle inscription. Vous pouvez choisir de l’accepter ou de la refuser.

Ensuite, chacun reçoit le numéro de téléphone de l’autre et on convient d’un point de rendez-vous précis.

Règlement

Lorsque vous rencontrez vos passagers, ils vous donnent un code fourni par BlaBlaCar, que vous renseignez dans votre propre application : cela débloque le paiement. 48h plus tard, vous avez la somme sur votre compte.

A noter : ce service est totalement gratuit pour le conducteur, je pense donc que c’est le passager qui paie une commission au site.

Bilan du test

  • Points positifs : économique, écologique, peut permettre de faire de belles rencontres et de passer un bon moment, fonctionne même au dernier moment (mais je vous conseille d’anticiper, ça permet d’échanger plus sereinement !), une assurance additionnelle offerte chez Axa pour le co-voiturage, une carte de 20€ à dépenser chez Total (la pub me l’a promis, je l’attends…)
  • Points négatifs : peut permettre de faire de moins bonnes rencontres (ça ne m’est pas arrivé, mais les atomes crochus, ça se commande pas…), galère à prévoir si un passager oublie son téléphone portable dans votre voiture (pas mal comme anecdote pour un premier essai 😉 )

Conclusion, j’ai essayé, et j’ai adopté ! Prochain trajet, je m’inscris sur BlaBlaCar ! 🙂

Papillote Lékué : cuisine vapeur express

Constatant qu’une maman solo n’a pas beaucoup de temps pour s’occuper d’elle, et sachant à quel point une alimentation saine est au centre de mes préoccupations, mes parents m’ont offert à Noël dernier un tout nouvel appareil de cuisson en silicone.

Exemple de recette : saumon express

Voici un exemple que je n’ai pas pris dans le livre de recettes, mais si je vous le présente, c’est parce que maintenant, je ne fais plus jamais mon saumon autrement qu’avec la papillote Lékué !

papillote lékué

  1. sortir le matériel et le poisson
  2. mettre 2 cuillères à soupe d’eau au fond
  3. placer le filtre et disposer le saumon
  4. refermer et faire cuire au micro-onde (750 watts, 1 min 30)
  5. ajouter un filet d’huile d’olive et un peu de sel
  6. déguster

 

 

En 2 minutes et 30 secondes, vous obtenez sans effort un saumon tendre et moelleux à souhait (surtout pas desséché !)

Si vous êtes au régime, sautez l’étape 5 ou ajouter des herbes aromatiques. 😉

Composition du coffret

  • une papillote
  • un filtre
  • un écumoire
  • un livre de recettes

Lékué Kit papillote + Livre recettes + Ecumoire (Housewares)


Prix habituel EUR 36,90
Neuf: EUR 31,72 EUR En stock
Used from: Non disponible
buy now

Matière : 100% Silicone
Couleur : Rouge
Dimensions : 650ml – 28 x 18 x 8,5 cm
Existe en vert et en 1400 ml

Bon point : passe au lave-vaisselle !! 😀

Idées recettes pour bébé #4

A cours d’idées pour cuisiner un bon petit plat pour votre bébé ?

Voici quelques recettes pêle-mêle sur le blog : pas de dosages ni de quantités, juste des idées de mélanges. 😉

Face au succès du dernier article, on remet ça avec les ingrédients qui font faire la grimace aux grandes personnes ! 😀 Et comme vous le voyez, j’ai à peine le temps de prendre une photo avant que mon fils ne se jette dessus…

repas bio bébé recetteExemple n°1 :

  • carottes au thym,
  • asperges,
  • jambon,
  • crème fraîche

 

 

 

recette-aubergine-salsifiExemple n°2 :

  • haricots verts,
  • aubergine,
  • salsifi,
  • poivron,
  • oignon,
  • ail,
  • floraline au lait