L’érythème fessier : la toilette (1/3)

Que ce soit à cause d’une vilaine gastro aux selles acides ou d’une poussée dentaire, l’érythème fessier est malheureusement quelque chose de courant chez nos bébés…

Souvent désemparées, les mamans cherchent conseil auprès de la famille, des amies, des professionnels de santé pour soulager et soigner le fessier très douloureux du nourrisson. Je n’ai pas échappé à cette règle, j’ai fait le tour de quelques produits, je vous livre les résultats de mes tests.

La peau irritée, voire les plaies suintantes, doivent absolument être bien nettoyées pour éviter une infection. Le produit lavant doit être choisi avec soin car c’est très douloureux pour bébé…

Lavage au Saforelle

Saforelle-Soin-Lavant

J’ai choisi le Saforelle Soin Lavant Doux, car il m’en restait de la maternité, et je me souvenais que je l’avais utilisé pour le nettoyage intime, au moment où j’avais les points de suture liés à l’accouchement. Un nettoyage très doux et qui ne pique pas !

J’ai testé sur les fesses de mon bébé, et effectivement, pas de pleurs. La mousse a bien tout nettoyé et je l’ai rincé dans le bain.

Description du fabricant : Le Soin Lavant Doux Saforelle a été spécialement formulé pour les peaux sensibles ou irritées. Il nettoie en douceur et calme irritations et sensations d’inconfort.
Son pH alcalin doux et sa formulation enrichie en Bardane et agent surgras en font un soin particulièrement adapté à un usage quotidien respectant l’équilibre naturel de la peau. Formule sans savon, sans parabens, sans colorants, sans phénoxyéthanol. Testé sous contrôle médical par des gynécologues et des dermatologues.

Séchage à l’Eosine

eosineL’érythème fessier a besoin d’être séché pour cicatriser. Il est donc très important de bien sécher les plaies avant de remettre la couche.

J’ai choisi d’utiliser l’éosine, car c’est un remède ancien et qui a fait ses preuves. Le médicament est un antiseptique local léger, que l’on utilise comme traitement d’appoint pour ses propriétés desséchantes des muqueuses.

La critique formulée contre l’éosine est que l’on ne pourrait plus surveiller la surinfection des plaies. En réalité, l’éosine met en évidence les plaies, car elles ressortent plus foncées. Sur la peau saine, la couleur tient moins bien et s’enlève assez rapidement avec un nettoyage à l’eau. J’ai remarqué aussi une petite zone infectée sur la peau de mon bébé, car elle ressortait en « blanc », même avec l’éosine, j’ai donc pu surveiller et traiter.

Pour finir, au sortir du bain, je sèche délicatement les fesses avec une serviette douce, et je passe le sèche-cheveux pendant 5 à 10 minutes (suivant le temps dont on dispose). A noter : on peut rester en position chaude pour la confort de bébé, à condition de garder toujours une main à proximité pour évaluer la température et ne pas le brûler ; ceci sera très facile, car je vous conseille de disposer un coton sur le sexe de bébé : le « vent » lui donne très souvent envie de faire pipi !!

Dernière remarque

Ces deux produis ont également l’avantage d’être peu onéreux :

  • 3,50 euros pour le Saforelle
  • 2,50 euros pour l’éosine en dosettes individuelles

L’étape suivante c’est le soin de l’érythème fessier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *