L’érythème fessier : le soin (2/3)

Que ce soit à cause d’une vilaine gastro aux selles acides ou d’une poussée dentaire, l’érythème fessier est malheureusement quelque chose de courant chez nos bébés…

Souvent désemparées, les mamans cherchent conseil auprès de la famille, des amies, des professionnels de santé pour soulager et soigner le fessier très douloureux du nourrisson. Je n’ai pas échappé à cette règle, j’ai fait le tour de quelques produits, je vous livre les résultats de mes tests.

Une fois la toilette effectuée, la question est de savoir quoi appliquer sur les fesses de bébé afin de limiter la douleur lorsqu’il salit sa couche d’une part, et de favoriser la cicatrisation d’autre part.

Rien du tout

Dans le cas d’un érythème suintant, la priorité est le séchage de la plaie afin d’obtenir la cicatrisation. Une des dames de la crèche m’a dit que l’application de crème soulageait, mais retardait la cicatrisation, et elle m’a conseillé de le laisser une nuit sans crème.

J’insiste sur le fait, que dans cette situation, il est indispensable d’utiliser des Cotocouches, pour éviter la douleur !

Résultat probant : il est vrai qu’une nuit plus tard, une sorte de « croûte » était formée sur les zones atteintes, et la cicatrisation était commencée.

La crème Bépanthen

Autre grand classique de l’érythème fessier, la crème Bépanthen.

erytheme_fessier_bepanthen

Extrait du site du fabricant : « Bepanthen® Pommade est une solution adaptée qui contient :

  • Un principe actif cicatrisant : le Dexpanthénol (ou pro-vitamine B5) qui apporte des éléments nécessaires à la régénération de la peau.
  • Une phase grasse contenant un excipient, le Protegin X, qui protège les fesses de Bébé des agressions extérieures (urines, selles, frottements).

La texture onctueuse de Bepanthen® Pommade permet une application tout en douceur. »

Pour les petites irritations, je trouve cette crème vraiment adaptée. Pour les érythèmes fessiers étendus, en revanche, je ne suis pas convaincue. Soyons clairs : il vaut mieux ça qu’une crème de change de marques que je ne citerai pas (pleines de produits chimiques irritants). Mais je n’ai pas noté une amélioration rapide de la cicatrisation avec le Bépanthen.

La crème Oxyplastine

erytheme_fessier_oxyplastineCette pommade m’a été recommandée par ma pharmacienne, lors du tout premier érythème fessier de mon bébé, alors âgé de quelques semaines. Elle contient 46% d’oxyde de zinc, reconnu depuis une cinquantaine d’années pour ses vertus absorbantes et protectrices. C’est une crème blanche très épaisse et collante, qui lutte contre la macération et rend la peau moins sensible aux frottements et aux irritations.

Beaucoup plus concentrée en oxyde de zinc que le Mitosyl (27%), les autres composants ne sont pas identiques. L’Oxyplastine a notamment l’avantage d’être dispensée de l’odeur de poisson…

A savoir également que ma sage-femme m’avait prescrit l’Aloplastine, remboursée, mais que ce médicament est introuvable depuis plusieurs mois…

2 commentaires à propos de “L’érythème fessier : le soin (2/3)

  1. On peut aussi mettre du cicalfate de chez avene ou cicaplaste b5 de chez la roche posay, ces crèmes sont certes plus chères que bepanthene mais ont l’avantage (en plus d’être réparatrices et cicatrisante) d’avoir des agents naturels anti mycosiques et anti bactériens ( l’erytheme fessier étant souvent associé à une prolifération bactérienne et/ou mycosique).

  2. C’est tout à fait vrai ! J’utilise également Cicalfate
    Côté prix, c’est vrai que c’est cher, mais les prix varient beaucoup d’une pharmacie à l’autre.
    Le grand tube dure longtemps, et Cicalfate peut aussi être utilisée sous le nez lors du rhume ou sur les joues ou les mains abîmées par grand froid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *